jeudi 1 octobre 2009

En 1994, la Fondation KLF a brûlé un million de livres sterling.

KLF, vous vous souvenez? Le Kallisti Liberation Front, aussi connu sous le nom des Justified Ancients of Mu-mu, ou JAM, était un... truc, on va dire un mouvement artistique à la limite du happening qui, entre fin 1980 et début 1990 a un peu inventé la House music anglaise et pondu des clips assez partis de la tête avec trois kopeks et beaucoup d'inventivité. Vous vous souvenez certainement de ceci:


Mais pas que. Très inspirés par Robert "Raw" Anton Wilson dont je parle assez souvent céans pour que vous ayez couru jusqu'à la librairie pour vous enfiler l'intégrale d'Illuminatus! malheureusement épuisée en français, ils ont colporté un message anticonformiste, tordu et psychédélico-foutraque à travers des textes et des films diffusés n'importe comment.



En 1994, las de leur succès, ils décidèrent de retirer de la vente leur collection complète, de réunir un million de livres sterling en petites coupures, et de brûler la somme sur une île perdue au large de l'Ecosse. L'event, je dirais même le happening, est toujours mis en doute, mais certains VIP ont assisté à la chose et il existe un film, appelé très justement The K Foundation Burn a Million Quid qui m'a appris, entre autres, que "Foundation", en anglais, est un collectif qui demande le pluriel du verbe conjugé. Ou alors, KLF ne sais pas écrire. Ou alors j'ai mal compris.


Pourquoi est-ce que je vous parle de ça? Parce que j'ai appris l'annecdote à un ami juriste qui, avec un esprit d'à propos que beaucoup lui envient, m'a demandé direct quelles avaient été les répercussions légales. Après recherches, la KLF s'en est sorti grâce à un triple argument: même s'ils l'admettent, aucun témoin n'a témoigné, justement, aux autorités; il s'agit d'un happening artistique, donc excuse; et, surtout, s'il est interdit en Grande Bretagne de "défigurer" un billet (noircir, déchirer, trouer...), il n'est pas interdit de le détruire.

Alors, quelle justification pour cet acte? Lors d'une interview télévisée, on a reproché aux KLF d'avoir gâché de l'argent qui aurait pu faire construire des abris de jour, payer de la nourriture au tiers-monde ou guérir une maladie mortelle. Leur réponse: ce n'est que du papier.

Il n'y a pas moins de nourriture, de maisons vides ou de médicaments parce qu'ils ont brûlé un million de livres. Cette nourriture, ces toits, ces médicaments peuvent servir quand même à leur but. Brûler ces livres sterlings, c'était un moyen de montrer que, justement, on vit dans un monde ou certaines nations détruisent leurs surplus alimentaires, refusent de loger leurs sans-abris et bloquent l'accès à des médicaments qui pourraient sauver des vies à cause de simples bouts de papier dont la valeur est juste symbolique. Si l'argent est plus important que la vie des gens, c'est parce que les gens - vous - accordent moins d'importance aux gens qu'au fric.

Ca a été assez mal pris, néanmoins, et le débat tourne vite en rond.

Ont-ils tort? Non. Comme je le rappelle souvent*, la somme nécessaire pour nourrir tout le monde qui crève de faim est de 10 milliards de dollars, et la dépense mondiale en publicité et communication est de 100 milliards. Et aujourd'hui, comme tous les jours, 25.000 à 30.000 personnes mourront de malnutrition.

Pour finir sur une anecdote amusante, la légende veut les cendres de ce million ont été récoltées et pressées en brique (ne me demandez pas comment), et cette brique a servi de pierre angulaire à la maison de Phil Drummond, un des deux fondateurs. Phil qui a déclaré être encore hanté dans ces rêves par cet acte.


*malgré le fait que l'info date de plusieurs années et que je n'ai pas vérifié mes sources, mais se non è vero, è bene trovato.

+++ FIN DE TRANSMISSION / ALL HAIL ERIS / MERCI DE REVENIR A VOS ACTIVITES HABITUELLES / FNORD +++

3 commentaires:

Gator a dit…

En passant (peut-être plus, plus tard) Foundation est bien singulier en anglais. Comme tu le vois sur le titre de la video, il y a un tiret entre Foundation et burn, en gros "Burn a Million Quid" est le titre, il ne s'agit pas d'une phrase, on traduirait en français par un infinitif.

Quand au rapport Budget Pub vs somme nécessaire pour régler la faim dans le monde, les données que j'ai datent de deux ans et sont les mêmes (je ne me souviens pas des chiffres exacts, mais c'est le même ordre de grandeur)

Gator a dit…

Sinon, je vais être un poil mesquin: "Ou alors, KLF ne sais pas écrire."

Mais bon, je poste pas un second commentaire juste pour ça.
En fait, je voulais dire que je regrette un d'être passé à côté à l'époque, mais dès que je ré-entends leur musique, je me souviens pourquoi je suis passé à côté... Dommage.

Le Responsable a dit…

Comment oses-tu? KLF, perso, je sors jamais sans eux. L'idée même de prendre de la propagande Erisienne et d'en faire plusieurs disques d'or, je surkiffe grave au niveau du cortex préfrontal (dans la zone N4).

Déjà à l'époque, tout petit (j'avais 13 ans), Justified And Ancient m'avait cloué la gueule.

Mais bon, si on continue, on va reparler de mes goûts musicaux, tu vas être insultant et ça va se terminer dans la boue ;)