lundi 19 juillet 2010

Enter the Void : Une Chronique Pasolienne

A ceux qui me disent : ça fait un mois que plus rien sur Nain/Wok je réponds : Tiens, voilà du bourrin.

A ceux qui me disent : t'avais dit que l'arrogance c'était fini en Juillet je réponds : espère toujours.

And now, for something completely different, une chronique pasolinienne.

CE SOIR A L'AFFICHE : Enter the Void, le dernier film du type qui foncedé les têtes de fuckin rapists avec des extincteurs.


CA RACONTE QUOI : Alors le mec c'est une caméra il vient des states mais il deale à Tokyo pis pas des trucs de PD, genre du speed ou de la coke. Sa soeur elle est trop bonne et il fantasme dessus incest style trop grave mais elle a quand même une sale tête de cheval #buttsex_is_a_solution. Elle se casse parce que bon, le type, il se gave avec de la dope de ouf', genre DMT toussa alors il trippe comme un psychopathe mais son pote l'appelle, genre il lui doit du matos #le_plan_de_ouf et il veut pas venir parce que le héros s'est tapé sa MILF #scene_primale_vachement_freudienne (vous aurez tous remarqué la dimension extrême de l'analogie dealer = papounet) alors il le rencarde dans un club LE VOID ça s'appelle et déjà tu flaires l'épanadiplose. Sur le chemin en cam' subjective son pote barbu et un peu artiste il lui explique le livre des morts tibétains OMG NOTE D'INTENTION pis l'autre pote - celui avec la MILF - c'est en effet une grosse lanceba de MERDE alors les flics ils font semblant ils parlent pas l'anglais et BOOM ! HEADSHOT ! le deal il tombe tout mort dans les chiottes à la turc et là IL S'ENVOLE AVEC UN MOUVEMENT DE GRUE DE FOU #adéquation_forme_et_fond et il se regarde le cadavre et là, tu te rends compte que le painc' barbu il a spoilé TOUT LE FILM ce sale fils de tépu #ah_non_ça_c'est_la_balance. Alors le gars il flotte dans l'air toussa pis il regarde ses cheums ils font quoi après sa mort, et sa soeur elle se tape le manager du stripclub alors la cam elle LUI RENTRE DANS LA TETE ET LE FRERE MORT IL TEMA SA SOEUR COMME SI C'EST LUI QUI LA KEN #fucking_freudien_if_you_ask_me. Pis bam comme l'autre loutre l'a balancé le type il revit toute sa vie #never_seen_before #saw_what_I_did_here? et on comprend tout, comme quand il était môme ses parents ils reviennent de la plage et PAH ! ROADKILL ! avec un PUTAIN DE CAMION DANS LEUR GUEULE et genre comme si t'avais pas sursauté la première fois t'inquiète, Gaspar il est tellement tout fier de son truc que l'accident tu vas te le remanger trois fois avant la fin du film et il deale pour rameuter sa soeur qui le kiffe trop genre elle prend des extas et comment elle l'allume en lui léchouillant l'oreille toussa c'est trop une yèch mais le type non, il peut pas parce qu'il la voit toute petite en slip #pedobear_alert. Pis si t'as tout bien le lu le bartho todol #approximative_spelling après c'est la scène des cauchemars et là c'est tout mou du gland, genre limite t'as le barbu qui gratte du charbon sur un mur dans les égoûts et son tag de néanderthal il change que t'as rien vu pendant qu'il te parle #when_you_see_it_youll_shit_bricks et pis y'a une scène il est pas mort, il se réveille en légume toussa et sa soeur elle crie et le manager lui fout un pain #david_lynch_go_back_chez_ta_tante. Pis bon, ça dure un peu après ça et y'a un truc que je t'ai pas dit, c'est qu'il essaie de rentrer dans des ampoules pendant tout le film (oui je sais ça a l'air con dit comme ça mais c'est vachement symbolique, tu lirais des livres tu saurais tout ça) et à la fin, il trouve le lupanar et il voit le barbu et sa reuss' qui rentrent dedans et là BAM TOUS SES POTES BAISENT même la lanceba de MERDE qui SUCE DES TEUB DE FLIC #fuckin_symbolic_if_you_ask_me et il RENTRE DANS LA TACH' DE SA REUSS' LE PLAN DE FOU #urotsukidoji_style pis il se réincarne et ça finit y'a un gros plan sur un nibard et tu te dis "putain, trois heures, ce truc."

J'EN PENSE : si tu me dis "tu le revois ou je t'agrafe les couilles" genre j'hésite et puis non, passe-moi l'agrafeuse.

6 commentaires:

Alias a dit…

Le Reilly a appelé. Il te merde.

:)

Le Responsable a dit…

Le Reilly = gros teubé de la life.

Raputain ça défoule ce truc.

D. Gator a dit…

Tu frôles l'illisible là quand même...

Sinon j'aime bien cette critique:

http://bullesdejapon.wordpress.com/2010/07/02/enter-the-void-de-gaspar-noe/

Le film ? Je l'ai pas vu...

Anne a dit…

Ptin j'kiffe ta kritik sa m'donne tro envi dl' maté !
BIG UP

bro

Yéti a dit…

Bel exercice de style !

Anonyme a dit…

Yéti> va sucer des bites