mercredi 19 mai 2010

Je suis un gros con dégueulasse (et vous avec) : je suis homophobe

Ca aussi ça me passe avec le temps, mais n'empêche. C'est le plus difficile à combattre, parce que pour la plupart des gens, ce n'est pas naturel, donc c'est "normal" d'être contre.

Comme disent nos amis anglo-saxons : bullshit. Je pourrais vous faire la liste des animaux qui, en milieu naturel, ont la même proportion de comportements homosexuels que les humains mais ça ne serait plus un article que j'écris, ça serait un bottin. Ensuite, honnêtement, vous en avez quoi à fiche avec qui le type ou la bonne femme couche ?



Pareil, les gens autour de moi me disent que c'est du passé. Mais, chose comique, c'est souvent sur le ton du "ils peuvent faire ce qu'ils veulent tant que c'est pas devant moi, parce que c'est dégoûtant, quand même, un peu". Genre, se tenir la main ou s'embrasser, c'est déjà un peu trop prendre ses aises.

D'accord. Mais. Je connais des gays qui ont une aversion pour l'hétérosexualité. Pourquoi est-ce qu'eux doivent supporter tous ces couples straights qui se roulent des pelles et se pelotent autour d'eux pendant qu'on les regarde méchamment quand ils se frôlent la main sous la table ? Parce qu'ils sont moins nombreux ? Vous trouvez pas ça dégueulasse, comme argument ?

Pourquoi est-ce que s'être fait draguer par un gay est une circonstance atténuante quand on s'est fait coffré pour lui avoir défoncé la face avec une barre à mine ?Pourquoi est-ce que c'est normal de penser que si une fille est gouine, c'est parce qu'elle est trop moche pour se trouver un mec ? Pourquoi est-ce qu'un homosexuel, quel que soit son sexe, est mal vu dans l'enseignement ?

Parce qu'on a toujours fait comme ça. Parce qu'il y a moins de cent ans, on les foutait en prison ou à l'asile. Parce que ça remet en cause nos évidences profondes. Parce que : privilèges.

Et ça ne s'arrête pas à l'homosexualité. Pourquoi est-ce que le sadomasochisme est mal vu, alors qu'il se passe de manière totalement inoffensive entre deux adultes consentants ? N'importe quel fétiche, d'ailleurs : pourquoi préférer le latex ou le cuir est pervers ? Pourquoi est-ce pervers d'attacher son partenaire ? Pourquoi le polyamorisme* est-il mal vu, alors que tout le monde dans le groupe est au courant et est d'accord ?

Et pourquoi, oh pourquoi, ne considère-t-on pas le tiercé restau-ciné-galipettes comme un fétiche simplement plus répandu que les autres ?

Le premier qui me parle de pédophilie et de zoophilie a perdu : je parle ici d'adultes consentants. Allez quoi, si personne n'en souffre et que ça rend heureux, pourquoi pas, les gens ?

Alors oui, au début, j'étais mal à l'aise quand je me faisais draguer par un mec. Mais devinez quoi ? On s'y fait, on peut trouver ça flatteur et surtout, personne n'a envie de se prendre un râteau : le type en face est le premier à être mal à l'aise. Un simple "non" poli suffit. Et si vous râlez parce que "ils" n'ont qu'à draguer d'autre gays, permettez-moi de vous soumettre ce scénario. Se déclarer gay est très, très mal vu. Un bon nombre se cache. Comment vous pouvez faire la différence entre un hétéro affiché et un homo qui se cache ? Contrairement à la légende, les gays n'ont pas encore inventé le radar à homos. Alors soyez patients, comparés à nous pauvres hétéros, ils ont statistiquement dix fois moins de chances de pécho.

Et si vous me répondez "si tu les défends autant, t'en es peut-être aussi, non ?", devinez quoi ? Perdu, encore. Bienvenue chez les homophobes.

Les Privilèges...

*Polyamorisme : néologisme barbare qui a le mauvais goût de mélanger les racines grecques et latines et qui désigne, tout bêtement, la pratique d'avoir plusieurs personnes avec qui ont fait des galipettes. Tant que ça se passe dans la bonne humeur et que tout le monde a signé pour. C'est un peu comme la polygamie (ou la polyandrie), mais sans le mariage. Si vous me demandez mon avis, c'est tout bonus. Dommage que je sois jaloux.

2 commentaires:

Simon a dit…

Édifiant! Merci pour ces lumières ;)

Le Responsable a dit…

A vrai dire, j'ai vidé mon sac sur le web pour éviter de casser les gonades aux gens avec qui je mange.